CONSTELLATIONS FAMILIALES

Les origines
Connaissant l’importance de garder un lien d’harmonie avec les lignées des ancêtres, les êtres humains utilisent depuis très longtemps des méthodes pour se relier et équilibrer leurs relations avec leurs lignées. Sous l’influence de ces savoirs traditionnels, mais aussi de données plus modernes de la thérapie, comme le psychodrame, Bert Hellinger a développé à nouveau ces techniques, appelées aujourd’hui « constellations familiales ». Idris Lahore transmet pour sa part ce qu’il a appris dans les traditions derviches, en insistant sur l’importance de qualité d’être de la personne du médiateur.

Le travail de constellations se base sur un constat simple, et très concret : nous appartenons tous à un système familial, qui nous relie à nos ancêtres sur plusieurs générations. Certains évènements graves (décès précoce, suicides, faillites, fausse couche, avortements …), déséquilibrent ce système, avec des conséquences sur les générations futures. Ainsi, votre mal de dos chronique est-il peut-être lié à la responsabilité qu’a dû porter votre grand-père quand il a pris en charge l’éducation de ses frères et sœurs plus jeunes ! Peut-être vos difficultés amoureuses sont-elles en lien avec l’amour impossible de votre arrière grand-mère ! Ou vos échecs professionnels avec la faillite d’un oncle pendant la guerre ! Les constellations familiales montrent que tous ces liens sont possibles.
Et du côté des sciences, c’est la physique quantique qui offre aujourd’hui des éléments pour comprendre comment cela fonctionne. Ce sont ces poids, ces héritages transgénérationnels que nous portons, le plus souvent à notre insu, et qui nous influencent dans ce que nous faisons, ou n’arrivons pas à faire, dans les scénarios que nous répétons et qui nous causent de la souffrance, dans toutes ces difficultés habituelles que nous n’arrivons pas à résoudre.

La mise en pratique
Dans la confidentialité du groupe qui se réunit, une personne expose son problème en quelques phrases.
Le médiateur désigne les personnes du système familial, en lien avec le problème évoqué, qui devront être représentées, et le « client » choisit dans la salle des personnes pour les représenter. Ces représentants peuvent alors ressentir les mouvements intérieurs de ces personnes, permettant de mettre en évidence les dynamiques transgénérationnelles cachées derrière le problème. Lors d’une deuxième étape, à travers un travail de résolution verbal et/ou postural, le médiateur met en route un mouvement vers une meilleure solution, moins douloureuse, moins souffrante, que le client pourra intégrer grâce à la nouvelle image qu’il a sous les yeux. Il s’agit avant tout de repérer l’une des trois dynamiques fondamentales qui assurent l’équilibre dans les systèmes, et dont la blessure provoque les troubles : exclusion, non respect de la place, déséquilibre entre donner et recevoir. Ce travail se pratique toujours dans le respect de l’histoire et de l’intimité de chacun, sans recherche d’effets cathartiques, mais dans une résolution en douceur de ce qui se montre.

Les bienfaits
Parce qu’elles s’adressent à d’autres canaux que notre centre intellectuel, les constellations permettent de se laisser toucher en profondeur, pour des transformations surprenantes. En effet, comprendre les dynamiques relationnelles qui nous causent de la souffrance n’est pas toujours suffisant pour commencer à les ressentir de façon réellement neuve. Que dire alors de ce qui agit en nous sans même que nous en ayons conscience ! Qu’elles soient faites dans le cadre d’un travail thérapeutique d’éclaircissement relationnel, ou comme intervention ponctuelle autour d’une difficulté, les constellations sont un outil puissant au service de la mise en pratique d’une résolution systémique.


Des ateliers ont lieux tous les mois au centre in’Flux à Divonne les Bains :
le 16 décembre 2017, le 27 janvier, 24 février, 17 mars, 21 avril, 19 mai, 16 juin 2018
Pour d’autres dates et d’autre lieux, nous consulter.